ACBF

Facebook Twitter Linkedin Youtube 

Le succès magique du PROFAP au Tchad

28 sep, 2016

Jadis ravagé par des conflits, la République du Tchad a pu poursuivre une trajectoire de développement susceptible de surprendre tout le continent. Dans sa quête de développement, elle s’est engagée dans le Projet d’appui à la formation des agents de l’administration publique (PROFAP) appuyé par l’ACBF.

Le but de PROFAP est d’améliorer l’efficacité de l’administration publique du Tchad dans la gestion des programmes de développement du pays. L’objectif est d’améliorer les connaissances et les aptitudes des agents de l’administration publique tchadienne en améliorant leur accès à la formation. L’instrument de suivi et d’évaluation de PROFAP a deux points focaux, l’un à l’ENA et l’autre au Ministère de la Planification et de la Coopération Internationale.

M. Batablang Nayaouno, Directeur de la Formation et des Stages au Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi, témoigne que le système de suivi et évaluation mis au point, et qui souvent le parent pauvre de beaucoup de projets et programmes au Tchad, est déjà une initiative louable.

« Mais il faut surtout relever le fait que les coordinateurs ont adopté comme priorité de rendre les opérations aussi inclusives que possible. Et c’est cela qui constitue l’une des pierres angulaires de la crédibilité de PROFAP », explique Nayaouno. Après chaque séminaire de formation à PROFAP, il était capable de donner son évaluation et son objectif détaillés.

Ce désir évident d’améliorer la formation pour mieux satisfaire les besoins en renforcement des capacités des agents gouvernementaux témoigne du sérieux de PROFAP dans l’accomplissement de sa mission. PROFAP s’est forgé une réputation grandissante au fil des années pendant lesquelles il a été mis en œuvre, et ceci se voit à travers les requêtes qui lui sont adressées et ses échanges avec les décideurs.

M. Nayaouno reconnaît aussi l’appui de PROFAP au Plan de formation triennal (2015, 2016 et 2017), qui est actuellement en cours d’étude pour approbation par le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de l’Emploi.

Pendant l’année scolaire 2015, le personnel a été formé en gestion du secteur public à l’Université de Yaoundé II grâce à l’aide de PROFAP. Le choix de PROFAP n’était pas fortuit, car un service public doit être efficace et motivé pour la formulation et la mise en œuvre de politiques économiques, la production et la distribution de biens et services publics, et la gestion des dépenses publiques.

La réforme de la fonction publique suppose la mise en place d’un personnel motivé, doté d’aptitudes, de valeurs éthiques et de responsabilité qui sont nécessaires à la fourniture de services publics de qualité et à la réalisation des fonctions assignées à l’État.

Le fait que PROFAP abrite le projet de renforcement des capacités des agents du Ministère du Pétrole et de l’Énergie qui est financé par la Banque mondiale traduit bien sa réputation. Ce choix a été motivé par l’expérience et la crédibilité de PROFAP.

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique , ,

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF , ,

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana , ,

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi , ,

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.

 


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA , ,
1
2
3
4
5
X
michael kors outlet michael kors handbags outlet