ACBF

A Specialized Agency of the African Union

COVID-19 Corner                  Support Our Work

Home | Media | News | L’ACBF lance le Rapport sur les capacités en Afrique à Washington.

L’ACBF lance le Rapport sur les capacités en Afrique à Washington.

Wahington DC, USA
18 déc, 2015

Le 17 décembre 2015, la Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) a lancé le Rapport 2015 sur les capacités en Afrique au siège de la Banque mondiale, à Washington. Cela faisait partie d'une série de lancements mondiaux dudit rapport entrepris par l'ACBF. Le même jour se faisait le lancement du rapport à Accra, au Ghana. Les premiers lancements de ce rapport ont eu lieu le 7 décembre à Harare (Zimbabwe), Genève (Suisse) et Nairobi (Kenya).

Le Rapport 2015 porte sur les impératifs des capacités de mobilisation des ressources intérieures. Compte tenu du lancement des Objectifs de développement durable par l'Organisation des Nations Unies en septembre 2015 et de l’Agenda 2063 par l'Union africaine, la mobilisation des ressources intérieures est devenue un important sujet de discussion pour les pays, en particulier ceux d’Afrique, qui n'ont pas réussi à réaliser les Objectifs du Millénaire pour le développement en grande partie à cause de l'imprévisibilité de l’aide publique au développement.

Lors de sa présentation du rapport, le Dr Thomas Munthali, directeur du département des connaissances, suivi et évaluation à l'ACBF, a souligné que les efforts de mobilisation des ressources intérieures ont été entravés par le manque de capacités en connaissances et en moyens aux niveaux institutionnels, organisationnels et humains. Il a souligné que le Rapport 2015 sur les capacités en Afrique analyse donc pleinement les impératifs de capacités, en soulignant les initiatives d'autres pays réalisées dans la mobilisation novatrice des ressources intérieures et en formulant des recommandations claires sur la façon dont les lacunes de capacités peuvent être comblées.

Intervenant lors de l’évènement, le ministre des Finances du Malawi, S.E. Goodall Gondwe, qui est aussi le président du Conseil des gouverneurs de la Fondation, a félicité l'ACBF pour avoir traité l'un des problèmes cruciaux auxquels le continent est confronté actuellement. Il a mentionné la nécessité de soutenir l'ACBF dans son rôle de renforcement des capacités requises non seulement dans la MRI mais aussi dans les capacités générales de formulation et de mise en œuvre de politiques.

Dans son mot de clôture, le Secrétaire exécutif de la Fondation, le professeur Emmanuel Nnadozie, a souligné que le thème de la mobilisation des ressources intérieures a été mis en avant par les ministres africains des finances et de la planification économique. La Fondation a donc répondu aux besoins du continent. Il a souligné le solide partenariat de l'ACBF avec l'Union africaine qui a abouti à l'analyse des impératifs de capacités de mise en œuvre de l'Agenda 2063 et de son plan de renforcement des capacités ainsi que la projection des compétences techniques essentielles requises pour mettre en œuvre la première décennie de l'Agenda 2063 .

Le lancement, qui s’est fait sous le format d’un panel de discussion de haut niveau, a été présidé par Jim Brumby (directeur principal à la Banque mondiale) en compagnie de Blanca Moreno-Dodson (économiste principale à la Banque mondiale) et Mario Mansour (chef de division adjoint au FMI) comme animateurs.  

 

Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X