Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Accueil | Media | News | L’ACBF pleure Kofi Annan

L’ACBF pleure Kofi Annan

Harare
19 aoû, 2018

L'Afrique vient de perdre l'un de ses plus éminents fils. Kofi Annan, un grand diplomate, qui a été le premier Africain de l'Afrique sub-saharienne à diriger les Nations-Unies, est décédé le samedi 18 août 2018. La Fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) pleure ce remarquable fils d'Afrique et exprime ses condoléances à la famille du regretté. Ses compétences en diplomatie et son attitude courtoise lui ont attiré de l'admiration dès le jour où il est devenu un personnage public en tant que chef du Département des Opérations de maintien de la paix des Nations-Unies en 1991 jusqu'à son élection comme Secrétaire-général des Nations-Unies en 1997. Cette reconnaissance ne s'est jamais démentie même après son départ des Nations-Unies en 2007. L'on recherchait constamment son apport dans la résolution des questions diplomatiques les plus complexes du monde telles que la crise post-électorale au Kenya ainsi que sa contribution récente à la résolution du calvaire des Rohingya en Birmanie. L'héritage de Kofi Annan est également visible sur le front du développement à travers les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) et son appel à une révolution écologique typiquement africaine pour s'assurer que l'Afrique se nourisse, ce qui a abouti à la création de l'Alliance pour une révolution verte en Afrique (AGRA) en 2006.  

Sur le front du renforcement des capacités, l'on se souviendra de Kofi Annan pour son  Programme décennal de renforcement des capacités de l'Union africaine (UA), un fruit d'une Déclaration qu'il a signée avec le président de la Commission de l'union africaine à l'époque, M. Alpha Oumar Konaré, en 2006. La Déclaration fut par la suite approuvée par l'Assemblée générale de l'ONU (Résolution 63/310) et l'Assemblée des Chefs d'État et de gouvernements de l'Union africaine. Les objectifs principaux du Programme décennal de l'UA étaient de renforcer les capacités institutionnelles et techniques ainsi que la coopération entre l'ONU et l'UA et les communautés économiques régionales (CER). Dans ce contexte, le programme a approfondi et renforcé les consultations et la coopération entre le Système des Nations-Unies et l'UA et les CER. Il reflétait une large gamme d'efforts de l'ONU en appui à l'Union africaine dans des domaines tels que le renforcement des institutions,  le renforcement des ressources humaines et la gestion financière, la paix et la sécurité, les droits humains, les questions politiques, juridiques et électorales, le développement social, économique, culturel et humain, la sécurité alimentaire ainsi que la protection de l'environnement.

Les actions de Kofi Annan ont eu un immense impact en Afrique et dans le monde à de nombreux égards. L'on se souviendra de lui comme d'un grand leader, altruiste, qui a non seulement inspiré et pris soin d'autrui mais aussi qui admettait l'échec comme dans le cas du Rwanda en 1994 et de la Syrie en 2012. Ses idées continueront à inspirer la lutte de l'Afrique pour une démocratie vraie et son idéal du développement, qui passe par l'autonomisation des Africains à tous les niveaux pour qu'ils soient maîtres de leur destin, guidera aussi le travail de l'ACBF.

Que son âme repose dans une paix éternelle.

Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X