Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Home | Media | News | AFRIQUE : COMMENT TIRER PARTI DE L’INITIATIVE « LA CEINTURE ET LA ROUTE (ICR) »

AFRIQUE : COMMENT TIRER PARTI DE L’INITIATIVE « LA CEINTURE ET LA ROUTE (ICR) »

Harare
Zimbabwe
23 jan, 2019

Au cours des cinq dernières décennies, les relations entre l’Afrique et la Chine se sont considérablement développées. Le Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), un événement marquant dans l'histoire des relations sino-africaines, a été créé en 2000, comme une plate-forme de consultation et de dialogue collectifs et un mécanisme de coopération. Le FOCAC et ses activités sont étroitement alignés sur la politique africaine de la Chine, formulée en 2006, avec pour objectif général de renforcer la coopération globale entre la Chine et l'Afrique dans les principaux domaines comme la politique, l'économie, l'éducation, la science, la culture, la santé, la paix et la sécurité. L'émergence en septembre 2013 de l'Initiative chinoise « La ceinture et la route» (ICR) constituait un chapitre supplémentaire de l'histoire.

L’ICR en général, et ses rapports avec l'Afrique en particulier, mettent l’accent sur les principaux domaines suivants: (1) le commerce, les finances et les investissements; (2) les capacités de production (en particulier la production agricole et la production manufacturière); (3) la connectivité des infrastructures et des installations; (4) la protection écologique et environnementale; et (5) les échanges touristiques, culturels, sociaux et éducatifs.

En conséquence, la présente étude a été essentiellement motivée par la nécessité de mieux comprendre les implications de l’ICR pour l'Afrique, en accordant une attention particulière aux opportunités de développement économique de la région, aux défis à relever dans le cadre de sa mise en œuvre, et surtout, en définissant les capacités pertinentes requises pour en tirer le maximum d’avantages.

Les objectifs spécifiques étaient donc les suivants: (1) évaluer les coûts et les bénéfices associés à l’ICR en Afrique; (2) fournir des informations sur les domaines et les secteurs spécifiques dans lesquels l’Afrique jouit d’un avantage comparatif au sein de l’ICR; (3) identifier les dispositions et les incitations spécifiques, ainsi que les capacités requises pour permettre à l'Afrique de tirer parti de l’ICR; et (4) formuler des suggestions quant à la voie à suivre, en proposant les options et les mécanismes disponibles ainsi que les recommandations claires et concrètes sur la manière dont les pays africains peuvent tirer le maximum d’avantages de l'initiative.

Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X