Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Home | What We Do | How We Do It | Grants | Projects Regions | Afrique de L’ouest Et Centrale | Burkina Faso | Nouveau Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (NPTCI)

Nouveau Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (NPTCI)

  • Nom du projet:
    Nouveau Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (NPTCI)
    Institution :
    Secrétariat du Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (PTCI)
    • Champ de Compétence:
      Analyse et gestion de la politique économique
    projet Région :
    Afrique de l’Ouest et centrale
    Pays :
    Burkina Faso
    statut :
    Fermé
    Phase :
    I
    Numéro du don:
    15
    Montant du don ($EU):
    5 000 000
    Date de l'engagement:
    1994
    Date de clôture:
    1999
    Phase :
    II
    Numéro du don:
    86
    Montant du don ($EU):
    4 000 000
    Date de l'engagement:
    2001
    Date de clôture:
    2007
    introduction:

    Le Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (PTCI) est un programme de la Conférence des Institutions d’Enseignement, de recherche économique et de gestion en Afrique (CIEREA). En 1994, le Conseil d’administration de l'ACBF a approuvé un don  de 5 millions de dollars EU pour la réalisation de la phase I du programme axé sur la formation de niveau Master, en vue de trouver une solution au manque d'économistes analytiquement compétentes dans l'administration publique et privée de l’Afrique occidentale francophone. La Phase II du Nouveau Programme de Troisième Cycle Inter-universitaire (NPTCI) a été approuvée par le Conseil d’administration de l'ACBF en décembre 2006.

    Description du projet:

    Le but de PTCI consistait à contribuer à l'amélioration de la qualité de l'enseignement supérieur en sciences économiques et de la performance en matière de gestion économique en Afrique sub-saharienne francophone. Les objectifs spécifiques étaient les suivants: (i) renforcer les capacités de coordination du Secrétariat du PTCI en matière d’enseignement de l’économie au niveau supérieur; (ii) améliorer la capacité des centres de recherche et d’enseignement  supérieur des pays d'Afrique subsaharienne francophones, en vue d’une prestation de services de formation efficace; et (iii) renforcer les compétences en matière d'analyse et de gestion économique des secteurs public et privé des pays francophones d'Afrique sub-saharienne.

    Les objectifs immédiats du NPTCI étaient les suivants: (a) former des économistes de niveau international originaires des pays africains francophones membres, à l’instar du Burkina Faso; (b) renforcer les capacités humaines et institutionnelles de 18 départements d'économie des universités d’Afrique francophone comme les universités de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso.

    Résultats attendus:
Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X