Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Home | What We Do | How We Do It | Knowledge Learning | Occasional Papers | Changement Climatique, Dégradation Environnementale Et Quête D'utilisation Des Ressources Naturelles : Miracle Ou Mirage?

Changement Climatique, Dégradation Environnementale Et Quête D'utilisation Des Ressources Naturelles : Miracle Ou Mirage?

Par: 
NDIAYE, Aminata ; NDIAYE, Paul
Publisher: 
ACBF
Date of publication: 
2013

Le changement climatique exige une compréhension de son fonctionnement pour bâtir des politiques de gestion efficaces, car la variabilité climatique contemporaine a engendré des bouleversements des écosystèmes naturels et produit une désarticulation sociale. Il est donc nécessaire de revisiter certains concepts clés (dégradation, ressources naturelles, acteurs, etc.), avant d'examiner la réalité de la dégradation environnementale, au regard de facteurs peu souhaitables par rapport auxquels il faut pourtant essayer d'esquisser un futur désirable. Les dynamiques environnementales en cours génèrent, en effet, des mutations peu avantageuses et conduisent à des conflits redoutables sur l'eau, la terre et toutes les autres ressources dites naturelles. Dès lors, de nombreux défis se font jour ; ils appellent des solutions qui tiennent compte à la fois de l'illusion et du forçage du destin, car les expériences douloureuses imposent la prudence, mais les potentialités indiscutables fondent, a contrario, de réelles ambitions de sortie des situations difficiles dans lesquelles se trouve l'Afrique. Il s'agit d'un pari sur l'avenir, pour le continent, en tablant d'abord, sur une triple durabilité (institutionnelle, socio-économique et environnementale) mais aussi, sur sa capacité à s'adapter à l'adversité du changement climatique et à améliorer l'utilisation peu efficiente de ses ressources naturelles par une option claire et holistique pour les stratégies d'intégration régionale. C'est le miracle que l'Afrique se doit de faire dès à présent, et pendant ce siècle !

Category: 
Occasional Papers
Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X