Une agence spécialisée de l’Union africaine

ACBF

Home | Our Work | How We Do It | Grants | Projects Focus Areas | Intégration régionale

Intégration régionale

Réseau de développement et de communication des femmes africaines (FEMNET)

Le Réseau de développement et de communication des femmes africaines (FEMNET) est une organisation non gouvernementale régionale mise en place par des réseaux nationaux de femmes en 1988, dont le siège est à Nairobi, au Kenya. FEMNET mène des programmes sur l'ensemble de l'Afrique et ses activités sont mises en œuvre par des organes fonctionnant comme points focaux dans neuf pays d'Afrique du Nord, australe, de l'Est, de l'Ouest et centrale, ainsi que de la Corne de l'Afrique.

Répondant à la requête de FEMNET pour un soutien de l'ACBF, le Conseil exécutif de la Fondation a approuvé la subvention d'un projet de renforcement des capacités de FEMNET. L'accord de subvention a été signé et est effectif depuis le 30 juin 2012. Le montant de la subvention a été par la suite revu et les activités du projet ont été orientées sur les domaines de renforcement des capacités institutionnelles et de plaidoyer. FEMNET joue un rôle important pour la prise en compte des intérêts sociaux et économiques des femmes africaines dans les politiques continentales et régionales.

Projet de renforcement des capacités pour l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (CAP-IMAO) Ghana

En décembre 2010, le Conseil d’administration de l’ACBF a approuvé un don de 2 millions de dollars pour financer le Projet de renforcement des capacités de l’Institut monétaire de l’Afrique de l’Ouest (CAP-IMAO). La mission de l’Institut est d’entreprendre des activités préparatoires de la mise en place de la Banque centrale d’Afrique de l’Ouest (BCAO) et du lancement d’une Union monétaire commune pour la zone monétaire de l’Afrique de l’ouest (ZMAO).

L’objectif général est de contribuer à renforcer les capacités de l’Institut et de ses pays membres pour leur permettre de mener les activités préparatoires pour l’union monétaire de la ZMAO, activités consistant à renforcer la réalisation de la convergence macro-économique à l’horizon 2015. Les objectifs spécifiques sont de renforcer les capacités de l’Institut pour améliorer la surveillance macroéconomique et l’harmonisation des statistiques et renforcer les capacités humaines et institutionnelles au sein de l’Institut pour atteindre des niveaux de performance optimaux qui aideront à jeter des bases solides pour le décollage des institutions de la ZMAO.

Renforcement des capacités humaines et institutionnelles du Fonds de développement pour la femme africaine (AWDF) Ghana

Le Fonds de développement pour la femme africaine (AWDF) est une institution africaine d’octroi de dons créée en 2001 pour répondre à certains des problèmes financiers qui entravent le travail des organisations des femmes africaines. En 2003, l’AWDF a créé une cellule de renforcement des capacités pour répondre aux besoins en capacités des organisations des femmes qu’elle soutient pour leur permettre de mettre en œuvre efficacement les programmes dans les domaines thématiques prioritaires identifiés pour les femmes en Afrique. Lors de sa trente-cinquième réunion ordinaire en mai 2006, le Conseil d’administration a approuvé l’octroi d’un million de dollars à l’AWDF pour financer la phase III de son projet. En 2012, l’ACBF a accordé à l’AWDF un don de 2,7 millions de dollars pour la Phase IV du projet.

L’objectif du projet AWDF est de promouvoir l’autonomisation économique et la participation politique des femmes en Afrique. Les deux objectifs spécifiques sont les suivants : renforcer les capacités institutionnelles et humaines de l’AWDF pour répondre efficacement aux besoins de ses bénéficiaires ; et renforcer les capacités institutionnelles des organisations des femmes africaines pour leur permettre de s’impliquer efficacement dans les questions de droits fondamentaux des femmes et dans le développement en Afrique.

Projet de renforcement des capacités de l’Association des universités africaines en vue de la revitalisation des institutions d’enseignement supérieur (AAU-CADRE) Ghana

L'Association des universités africaines (AUA) a été créée en 1967 avec pour mandat de défendre les besoins éducatifs et connexes des établissements d'enseignement supérieur africains et, autant que possible, coordonner les voies et moyens de répondre à ces besoins. À cet effet, l'Association joue un rôle essentiel dans la mise en réseau des universités et le renforcement des capacités pour aider les universités africaines à travers toutes les divisions régionales et linguistiques à remplir effectivement leurs fonctions. Lors de sa quarante-septième réunion ordinaire tenue en avril 2012, le Conseil d'administration a approuvé une subvention de 3,5 millions dollars pour la deuxième phase du Projet de renforcement des capacités l'Association en vue de la revitalisation des institutions d'enseignement supérieur africaines.

L’objectif principal de l’AAU-CADRE est d’améliorer la performance des établissements africains d’enseignement supérieur par le renforcement des capacités humaines, institutionnelles et environnementales desdites institutions et de l’AUA dans les domaines du leadership, de la gestion et de l’utilisation des TIC.

Ken Ofori Atta

Le partenariat entre le Ghana et l'ACBF est une formidable bénédiction pour nous et l'occasion pour le Ghana d'accueillir la 26e Session du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF est donc une chose qui nous tient à cœur.


Honorable Ken Ofori Atta, Ministre des Finances du Ghana et actuel Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF
Goodall Gondwe

L'Afrique a autant besoin de l'ACBF maintenant qu'au moment de sa création en 1991, et probablement plus.


Honorable Goodall Gondwe, ancien Président du Conseil des Gouverneurs de l'ACBF et Ministre des Finances du Malawi
Lamin Momodou

À notre avis, les réalisations remarquables de l'ACBF au cours des 26 dernières années ne sont pas fortuites. Elles sont le fruit d’un travail acharné, du dévouement, de l’engagement, d’un leadership déterminé, de l’appui des pays membres et d’un partenariat productif.


M. Lamin Momodou MANNEH, Directeur du Centre de service régional du PNUD pour l'Afrique
Erastus Mwencha

La reconnaissance de l'ACBF comme Agence spécialisée de l'Union africaine pour le renforcement des capacités inaugure une nouvelle ère de renforcement des capacités par l'ACBF qui nécessitera un niveau d'engagement politique et un soutien financier appropriés de la part de toutes les parties prenantes.


S.E. Erastus Mwencha, Président du Conseil d’administration de l'ACBF
Thomas Kwesi Quartey

L'ACBF a reçu le statut d'agence spécialisée en raison de son potentiel de transformation de l'Afrique par le renforcement des capacités.


S.E. Thomas Kwesi Quartey, vice-président de la Commission de l'UA
1
2
3
4
5
X